Sélectionner une page

PROPRETÉ URBAINE


Le nettoyage de la ville est assuré quotidiennement par les agents du secteur de la propreté urbaine, par un balayage manuel, épaulé par 2 balayeuses assurant la propreté de la voirie. Ce nettoyage manuel consiste à balayer et à ramasser des détritus de toute sorte, à désherber majoritairement avec des méthodes alternatives (désherbages manuels thermiques…) ou encore à curer les regards des eaux pluviales.

En outre, afin de faciliter le « civisme citoyen », les corbeilles à papiers sont vidées régulièrement. Le nettoyage des aires à chiens (canisettes) et le réapprovisionnement des distributeurs des sachets pour déjections canines sont assurés systématiquement.

Chiffres clés :

  • 300 corbeilles
  • 10 canisites
  • 42 distributeurs de sacs pour déjections canines
  • 220 tonnes de déchets balayeuse
  • 100 tonnes de feuilles mortes
  • 3 000m3 de déchets évacués en déchetterie
NETTOYEZ VOTRE TROTTOIR

Tout riverain, habitant et commerçant, doit balayer le trottoir au droit de sa façade, y compris les mégots de cigarettes.

Il assure également le déneigement du trottoir (ou à défaut une bande d’une largeur de 2 mètres) situé sur toute la longueur de la façade de sa propriété.

Respectez l’état des sanitaires publics gratuits.

Ne pas battre son tapis par la fenêtre ou le balcon, et ne pas jeter des objets par la fenêtre.

Entretenir sa haie en limite de domaine public.

Les haies et plantations en limite de trottoirs doivent être taillées et entretenues de façon à ne pas entraver la libre circulation des piétons à l’aplomb des limites.

Utiliser sans modération les déchetteries à votre disposition.

Soyez simplement respectueux d’autrui et faites appel à votre bon sens !

TAGS ET GRAFFITIS

Le secteur Bâtiment est chargé de nettoyer les tags et graffitis qui dégradent les murs des bâtiments publics.

ABANDON DE DÉCHETS DAN LA NATURE : SANCTION PÉNALE

Le fait de déposer, d’abandonner, de jeter des déchets transportés avec l’aide d’un véhicule, constitue une infraction réprimée par l’article 63-8 du code pénal, soit une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 € et la saisie du véhicule.

Dans le cas d’une véritable décharge sauvage, l’infraction est punissable de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende selon l’article 541-46 du code de l’environnement.

Taille de la police
Contraste
Share This