Vous êtes ici :

Patrimoine

Patrimoine

Imprimer la page

La ville d'Albertville créée en 1836 par la fusion des bourgs de Conflans et de l'Hôpital, réunit dans son patrimoine une cité médiévale, une ville moderne du XIXe et la trace durable de l'aventure des XVIe Jeux Olympiques d'Hiver de 1992.

 

Construite sur un éperon rocheux à l'abri des colères de l'Arly et de l'Isère dont la confluence lui donne son nom, Conflans contrôle l'accès à la Vallée de la Tarentaise, au carrefour du Val d'Arly, du Beaufortain et de la Combe de Savoie. Convoitée économiquement et politiquement, elle s'est dotée d'un rempart au XIVème siècle pour protéger ses belles demeures telles que le Château Rouge et la Maison Rouge (bâtiment classé au titre des Monuments historiques qui abrite aujourd'hui le Musée d'art et d'histoire).

Sur l'autre rive de l'Arly, les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem créent à la fin du XIIe siècle un établissement hospitalier, qui donna son nom au bourg de l'Hôpital, futur centre ville d'Albertville.

Si l'antique cité prospéra jusqu'à la fin du XVIIIe, l'endiguement des rivières entraîna le développement du bourg de L'Hôpital : il est désormais possible de circuler à travers l'ancienne plaine marécageuse et donc inutile d'emprunter le chemin de Conflans.

Charles Albert, roi de Piémont-Sardaigne, réunit les deux bourgs de L'Hôpital et de Conflans sous le nom d'Albertville en 1836.

La réunion de la Savoie à la France en 1860 apporte un nouvel élan. Albertville, devenue sous-préfecture, se développe peu à peu en tant que cité administrative (mairie, sous-préfecture, palais de Justice) tandis que sur le bord des cours d'eau s'installe une industrie prospère (tannerie, papeterie).

L'arrivée du chemin de fer en 1879, l'installation des Chasseurs Alpins, qui représentèrent jusqu'à 1/4 de la population, confortent la position de carrefour d'Albertville. Protégée par la construction de forts Séré de Rivières surveillant les vallées, Albertville constitue une place-forte dont le cœur est le Fort du Mont.

L'essor des sports d'hiver et du tourisme dans la deuxième moitié du XXème siècle attire le grand public dont le passage par Albertville est incontournable. La ville s'agrandit vers l'ouest. La commune de Saint-Sigismond est rattachée à Albertville en 1964. Les zones du Chiriac et du Sauvay, quant à elles, connaissent un profond bouleversement, lié à l'obtention des XVIe Jeux Olympiques d'hiver de 1992. Alors que les infrastructures routières deviennent de grandes voies de communication (autoroute, 2x2 voies, TGV), ces zones accueillent en leur sein le Parc Olympique, un ensemble composé d'une halle olympique (patinoire), d'un anneau de vitesse (devenu stade d'athlétisme) et d'un théâtre des cérémonies dont subsite aujourd'hui le mât.

Le centre ville est remanié lui aussi. Au vétuste quartier de la Poste se substituent la place de l'Europe et le centre culturel du Dôme (théâtre, cinémas, médiathèque).

Au sommaire

Aller + loin

Service patrimoine
Musée d'art et d'histoire
Grande place
Cité médiévale de Conflans
73200 Albertville
Tél : 04 79 37 86 86
Courriel : patrimoine(at)albertville.fr