Ville d'Albertville
Ville d'Albertville

Préserver la nature

La mission principale des équipes du service Espaces verts est de développer et valoriser le patrimoine vert de la Ville d’Albertville.

Cette mission s’inscrit dans une gestion respectueuse de l’environnement. En effet, les agents, conscients de leur impact professionnel sur les ressources naturelles, ainsi que sur le modèle qu’ils représentent auprès de la population, agissent au quotidien pour la sauvegarde de la biodiversité.

Concours des balcons et jardins fleuris 2024

Un concours des balcons et jardins fleuries est organisé afin d’encourager et de valoriser le fleurissement de la ville par les particuliers.

Les candidats doivent s’inscrire dans l’une des catégories ci-dessous :

• 1e catégorie : propriété avec jardin ou jardinet visible de la voie publique
• 2e catégorie : balcon ou terrasse sans jardin

Le jury est composé d’élus et de techniciens du service environnement de la Ville.
Les participants seront notés sur 20 par chaque membre du jury à partir de plusieurs critères d’évaluation :  la visibilité de la voie publique, l’utilisation d’alternatives aux produits phytosanitaires , l’utilisation et la gestion de l’eau …

Un classement dans une catégorie sera effectué dans la mesure où 5 participants au moins y sont inscrits. Les candidats ayant obtenu une note moyenne inférieure à 8 ne seront pas classés.

Modalités d’inscription
Vous ne pourrez concourir que pour une seule des deux catégories : 1 ou 2.

Les végétaux

Choix de plantes adaptées

L’utilisation de végétaux adaptés à notre climat, à notre sol et à nos pratiques apparaît comme une solution simple et de bons sens. Renouant avec les pratiques ancestrales des albertvillois, le choix de végétaux adaptés permet une meilleure résilience du végétal face aux dérèglements climatiques.

Depuis quelques années, l’équipe des Espaces Verts privilégie l’utilisation de végétaux endémiques (variétés locales). Les végétaux exotiques, originaires de tous les coins de la planète ont connu une mode certaine liés à leur aspect attrayant (couleur, esthétique). Cependant, souvent non adaptés à notre climat (végétaux de climat doux) ou à notre sol (ex : végétaux de terre de bruyère), ils nécessitent la création d’un milieu artificiel indispensable à leur développement.

Végétaux locaux adaptés :

  • Ils sont adaptés au climat et au sol,
  • Ils sont moins fragiles,
  • Ils nécessitent moins d’entretien,
  • Ils ont un meilleur potentiel de développement.

Végétaux exotiques :

  • Certains nécessitent un apport régulier d’eau qui génère un gaspillage de la ressource,
  • Ceux qui ont besoin d’un sol acide nécessitent l’apport de terre de bruyère (une terre exploitée au détriment des tourbières naturelles),
  • Les techniciens des Espaces Verts investissent un temps considérable pour maintenir « sous perfusion » ces végétaux.

Semences locales et sauvages pour des prairies fleuries

Le service Espaces Verts de la Ville d’Albertville utilise des semences dites locales et sauvages pour les conceptions de prairies fleuries. Ces semences ont reçu le label ‘Végétal Local’ qui leur garantit de n’avoir jamais été modifiés génétiquement et ainsi de garder intact la co-évolution que la plante a mis en place avec ses pollinisateurs. Il garantit aussi des végétaux résilients vis à vis du changement climatique.

Fauches tardives

La fauche tardive consiste à reculer la date de tonte des pelouses ou des talus après l’arrivée à terme d’une végétation composée de graminées et de fleurs. Cela représente une niche écologique pour tout un monde, composé d’insectes et de petits animaux. Ces espaces font cruellement défaut en milieu urbain et provoquent un appauvrissement, voire une disparition de certaines espèces végétales ou animales.

La Ville est passée, en 2022, de 2 fauches tardives par an à une fauche tardive par an. Elle respecte le cycle de reproduction de la prairie, facilite la reconstruction de la chaine alimentaire et respecte l’équilibre naturel du sol.
Elle permet aussi de réduire le bilan carbone de la commune avec une diminution de la fréquence d’utilisation des engins de tonte motorisés et du transport de déchets verts.

Vous pourrez constater que certains lieux dans la ville sont gérés en fauche tardive.

C’est une volonté, non un oubli !

Zéro phyto

Le zéro phyto fait son chemin dans nos espaces verts !
Ils étaient entretenus, notamment par l’utilisation de pesticides pour maintenir une « propreté », illusoire. Pas d’herbes certes, mais un sol contaminé, des eaux de ruissellement chargées de produits dangereux, des conditions de travail nocives pour la santé des agents municipaux et des méthodes coûteuses en énergie et en temps.

Si aujourd’hui, l’herbe revient dans les allées, ce n’est pas par absence d’entretien. C’est la marque d’un entretien plus respectueux de la nature et de la santé de chacun d’entre nous, réalisé par les jardiniers de la Ville d’Albertville.

Éliminer les pesticides permet de préserver la santé des habitants, les nappes phréatiques et l’environnement en général.
La Ville d’Albertville a mis en place la végétalisation des cimetières comme méthode alternative aux produits chimiques pour répondre à la réglementation de la loi Labbé et créer des îlots de fraicheur. Aussi, il est essentiel de porter un autre regard sur ces sauvageonnes. Elles apportent une diversité végétale qui, à son tour, entraine une diversité faunistique.

L’eau

Aménagements des ronds-points

Sept ronds-points sont aménagés avec un fleurissement estival ou éphémère (plantation en mai et retrait début novembre). Désormais, ces giratoires seront aménagés avec un fleurissement pérenne dont la gestion sera de type naturaliste. Outre un gain de temps sur le poste entretien et donc aussi sur celui du transport, ce type de fleurissement et sa gestion est beaucoup moins gourmand en eau et permet de proposer le gîte et le couvert à la biodiversité.

Jardins en mouvement

Depuis 4 années maintenant, des aménagements paysagers du type ‘jardin en mouvement’ sont favorisés, inspirés du concept de Gilles Clément. La gestion naturaliste permet à ces végétaux adaptés à ce style d’aménagement d’avoir une excellente tolérance au manque d’eau. En effet, les canicules de 2022 sont venues confirmer la résilience de ces végétaux au climat actuel changeant. Aussi, avec ce type d’aménagement, on a pu observer une biodiversité plus riche qu’avec un fleurissement traditionnel (printanier, estival) géré de manière horticole.

Les matières organiques

Engrais organiques

L’utilisation d’engrais organiques permet de créer un écosystème favorable au végétal. En préservant la qualité du sol, les engrais organiques favorisent indirectement une meilleure résistance des plantes dans leur milieu.
Les Espaces Verts de la Ville d’Albertville ont décidé de remplacer les engrais minéraux (chimiques) par les engrais organiques (naturels) depuis plus d’une décennie.

Les engrais chimiques ont l’avantage d’être efficaces à court terme mais ils contribuent à stériliser le sol, dégradant la biodiversité, en particulier celle des micro-organismes qui jouent un rôle fondamental dans l’interaction entre le sol et les plantes.

À moyen terme, l’utilisation d’engrais organiques permet d’améliorer la structure globale du sol pour un meilleur développement des plantes.

Mulching

La Ville est équipée de tondeuses mulcheuses qui coupent le gazon en tout petits morceaux. Ces tondeuses spécifiques sont conçues pour effectuer du mulching, une opération qui permet de laisser les déchets de tonte sur le terrain.
Le fonctionnement des mulcheuses permet de hacher finement les déchets de tonte ce qui produit de nombreux avantages en termes de développement durable :

  • Fertilisation naturelle de la pelouse par la décomposition rapide des micro-organismes (cycle de la matière organique),
  • Pas de déchets de tonte à éliminer, pas de transports vers la déchetterie et donc diminution du bilan carbone,
  • La technique du mulching permet de maintenir plus d’humidité dans le sol (l’herbe coupée contient 95% d’eau et la couche d’herbe coupée qui se forme au pied du gazon limite l’évaporation lors des fortes chaleurs).

Paillage

La terre nue est un état anormal dans la nature. Pour ne pas laisser le sol nu, le jardinier à recours au paillage.

Le paillage est une technique qui consiste à recouvrir le sol de matériaux organiques ou minéraux pour le nourrir et/ou le protéger. Ces matériaux sont déposés au pied des plantes dans les massifs.

Les Espaces verts de la Ville d’Albertville broient désormais les déchets d’élagage, les transforment en copeaux et les utilisent pour couvrir le sol des massifs arbustifs.

L’utilisation de ces déchets permet d’éviter les transports à la déchetterie, donc l’émission de CO² dans l’air. Cela participe à l’amélioration du bilan carbone.

D’autre part, le fait d’épandre une couche de paillage entre la terre et l’air permet de garder l’humidité du sol, de limiter les arrosages et d’améliorer la gestion de l’eau. Cela limite aussi la battance du sol et maintien donc sa porosité, essentielle pour la vie du sol.

Le paillage permet aussi de diminuer l’apparition de mauvaises herbes.

En se décomposant, les résidus de végétaux apportent des éléments nutritifs au sol.

Broyage

Depuis environ 5 années, les feuilles en automne sur les espaces verts ne sont plus ramassées et évacuées en déchetterie. Bien au contraire, elles sont broyées et laissées sur place. En plus d’éviter des transports (carburant) et de diminuer le temps passé sur cette prestation, ce procédé permet de garder le cycle naturel de la matière organique et ainsi de favoriser la vie du sol (réseaux trophiques).

Le compostage

Les composteurs collectifs

En participant au compostage, vous contribuez à :

  • Réduire la quantité d’ordures ménagères à traiter. L’incinération, la mise en centre d’enfouissement et le transport des déchets ménagers sont ainsi limités,
  • Produire un fertilisant pour la terre, y compris celle de vos jardinières.

Le broyat créé par le compost est utilisé par les jardins familiaux, le centre technique municipal et les particulier qui en font la demande. Une affiche est mise en place sur les composteurs collectifs pour prévenir les riverains de cette possibilité.

Où trouver un composteur ?

Plusieurs composteurs collectifs sont installés à Albertville :

  • Place du petit marché (derrière le Dôme Théâtre)
  • Square Soutiras (derrière Arlysère, passage entre le square et le parking du Pénitencier)
  • Jardin de la Tour Sarrasine (près des toilettes publiques)
  • Parc Aubry, à côté du bâtiment du Trésor public
  • Route du Perthuis, parking de la Croix de l’Orme
  • Parking des Reisses (Avenue Eugène Ducretet) 

Les agents communaux au service des

Espaces verts d’Albertville